5 meurtriers qui se sont inspirés du cinéma

 
 
Auteur de l'article camille.dorcy , publié le 06/07/2022 à 15:07
image
Illustration
Adobe Stock
Lancer le diaporama
Scream, Dexter, Frenzy... Découvrez 5 histoires de meurtriers qui se sont inspirés du septième art.

De la rubrique cinéma à la rubrique faits divers. Entre morts-vivants, apocalypse et enfants tueurs, les films d’horreur donnent des frissons à la plupart des gens… Et en inspirent malheureusement d’autres. Le 5 mars 1995, un jeune couple américain, Benjamin Darras et Sarah Edmondson, respectivement âgées de 18 et 19 ans, passe la soirée devant Natural Born Killers (Tueurs nés en français, NDLR), un film d’Oliver Stone produit par Warner Home Video. 

Selon Alexis Ferenczi, journaliste pour le Huffington Post, les deux tourtereaux étaient sous l’emprise de LSD quand ils ont commencé à se prendre pour Mickey et Mallory Knox, duo star du film. Benjamin et Sarah se sont alors lancés dans un road-trip meurtrier sur les routes du sud des États-Unis. 

Bill Savage abattu froidement, Patsy Byers laissée pour morte

Sur leur chemin, le 7 mars, les deux jeunes adultes ont croisé le chemin de Bill Savage, homme qu’ils ont abattu froidement sans la moindre raison à Hernando, dans une ferme du Mississippi. Le lendemain, ils rencontrent Patsy Byers, une femme qui travaillait dans une station-service. Après avoir tiré sur elle, Benjamin et Sarah laissent leur victime pour morte. Gravement blessée, Patsy Byers est finalement paralysée à vie, selon un article de Libération de l’époque. 

Elle décide de porter plainte non seulement contre les deux personnes qui ont essayé de la tuer, mais elle engagea également une requête en responsabilité civile pour le dommage subi contre le responsable de la distribution du film, Warner Home Video, les studios Warner Brother, les actionnaires Time Warner, les producteurs et le réalisateur, Oliver Stone. Malgré plusieurs appels, la justice a décidé de rejeter l’argument selon lequel le film incitait au crime. 

Ce n’est pas l’unique fois qu’un tueur s’est inspiré du septième art pour commettre ses crimes. Dans notre diaporama ci-dessous, découvrez cinq terrifiantes histoires de meurtres. 

1 / 5

Illustration Istock

Scream

En 2002, un jeune lycéen habitant près de Nantes poignarde plusieurs fois une amie de 15 ans deux semaines après avoir vu le film d’horreur Scream, réalisé par Wes Craven. Il aurait décidé, lors du visionnage, de tuer quelqu’un, et portait le célèbre masque porté par les meurtriers dans le film. Cité par Le Parisien, voici ce que l’adolescent aurait dit aux gendarmes : “J'avais l'obsession de vivre ce que vivaient les héros de Scream, j'avais envie de tuer comme eux". 

 

2 / 5

Illustration Istock

Basic Instinct

Luka Rocco Magnotta, surnommé “le dépeceur de Montréal”, se serait inspiré du film Basic Instinct et de sa mise en scène pour commettre son crime. Le meurtrier a posté une vidéo où sa victime, Lin Jun, est attaché aux montants du lit et se fait lacérer le ventre. “Il est ensuite poignardé à plusieurs reprises, avec un pic à glace, l’arme utilisée par Sharon Stone”, précise Slate

 

3 / 5

Illustration Istock

Batman: The Dark Knight Rises

Le 20 juillet 2012, James Holmes, 24 ans, ouvre le feu dans un cinéma d’Aurora à Denver dans le Colorado pendant l’avant-première de Batman: The Dark Knight Rises, dernier volet de la trilogie de Christopher Nolan. D’après la police, le meurtrier portait un gilet pare-balle et un masque à gaz, ce qui le rendait “visuellement proche de Bane, l'ennemi de Bruce Wayne incarné dans cet épisode par Tom Hardy”, explique le Huffington Post. Cette fusillade a fait 12 morts et 58 blessés.

 

4 / 5

Illustration Istock

Dexter

Anthony Conley, 18 ans, a plaidé coupable pour le meurtre de son petit frère, commis pour récupérer un hamburger. Aux autorités, le jeune garçon a expliqué son crime en disant s’être inspiré de la série américaine Dexter, relatant la vie d’un tueur en série.