Affaire Maëlys : le témoignage déchirant de sa grande sœur Colleen

 
 
Auteur de l'article eleonore.bounhiol , publié le 01/04/2022 à 18:04
Maëlys de Araujo
AFP
Elle s’est confiée pour la première fois, 4 ans et demi après le drame qui l’a privée de sa petite sœur pour toujours. Colleen De Araujo, aujourd’hui âgée 16 ans, a évoqué dans les colonnes de Paris Match sa détresse et sa difficile reconstruction. Morceaux choisis de ses confidences poignantes.

A l’époque, Colleen avait 11 ans. Le 27 août 2017, lorsque Maëlys, 8 ans et demi, disparait en pleine noce à Pont-de-Beauvoisin, son monde s’est écroulé. Quatre ans et demi plus tard, et alors que le meurtrier de sa petite sœur a été condamné en février dernier à la réclusion criminelle à perpétuité, Colleen s’est confiée pour la première fois dans les colonnes de Paris Match.

En couverture du magazine, un cliché privé, jamais dévoilé auparavant : on y voit la jeune Colleen faire une grimace aux côtés de sa petite sœur. La photo a été prise dans la voiture familiale, sur la route du mariage, ce jour-là. C’est l’une des dernières images de Maëlys en vie.

L’adolescente a évoqué ses souvenirs avec Maëlys, mais aussi son enfance fracturée par le drame, et les séquelles très lourdes qu’il a laissé sur sa famille entière.

Une enfance idyllique, une complicité incroyable

En février dernier, la jeune Colleen avait fait front, avec ses deux parents, pour assister au procès de Nordahl Lelandais. A la barre, elle avait même interpellé le suspect, de façon poignante ; le sommant de dire enfin la vérité. A l’issue du verdict, Colleen avait exprimé son soulagement de voir l’ancien militaire condamné à la réclusion criminelle à perpétuité assortie de 30 ans de sureté. 

« Je suis contente pour ma sœur, c'est une guerrière. J'espère que Maëlys sera là dans l'esprit de tous les Français. Elle mérite tout l'amour du monde, elle méritait pas ça, si je pouvais venir la chercher et prendre sa place, je le ferais. Ma sœur, c'est mon exemple, c'est tout pour moi ».

Entre Maëlys et Colleen, la complicité était toute naturelle. Les deux fillettes grandissent, entourées de leurs parents, dans un village du Jura : ensemble, ils s’appelaient « les quatre mousquetaires ». Une enfance idyllique. Jusqu’à ce que tout bascule.

« J’ai vécu un drame qui a brisé ma vie pour toujours. », a confié Colleen dans Paris Match.