Affaire Maëlys : le témoignage déchirant de sa grande sœur Colleen

 
 
Auteur de l'article eleonore.bounhiol , publié le 01/04/2022 à 18:04

Colleen de Araujo : les « idées noires »

Après le drame, pour la jeune Colleen, impossible de reprendre une vie normale. Elle peine à aller à l’école, et se met à dormir dans le salon, sur un matelas. « Je ne pouvais plus dormir dans la chambre que je partageais avec Maëlys », a-t-elle confié.

Avec ses parents, elle ne peut plus jouer le rôle de la petite fille. « J'allais les consoler, les booster », a-t-elle ainsi raconté, expliquant qu’ils étaient devenus « comme [ses] enfants ». « C'était normal que je me fasse oublier, ils venaient de perdre leur fille ».

« J'étais très stressée, sans objectif. J'avais des idées noires, je voulais rejoindre ma sœur », a raconté Colleen, avant d'ajouter, « le vide de Maëlys me détruisait de l'intérieur. »

La jeune adolescente s’est mise à s’isoler, de plus en plus. Il semble impossible, pour elle, de trouver sa place dans ce monde sans sa sœur, sa « confidente », sa « moitié ».

Elle voit aussi sa famille voler en éclats. En 2019, sa maman demande le divorce. Le couple est trop éprouvé par le drame. Longtemps, Colleen va lui en vouloir. « Lelandais nous a tout enlevé, jusqu'à notre vie de famille », raconte Colleen.

Mais finalement, c’est unis et soudés que Jennifer, Joachim et Colleen se rendront au procès de Nordahl Lelandais en janvier 2022. Les « quatre mousquetaires » ne sont plus que trois, mais ils sont déterminés à se battre pour Maëlys.