Affaire Maëlys : le témoignage déchirant de sa grande sœur Colleen

 
 
Auteur de l'article eleonore.bounhiol , publié le 01/04/2022 à 18:04

Colleen de Araujo : sa « haine » contre Nordahl Lelandais

L’épreuve du procès est de taille pour la famille. Pendant les trois semaines d’audience, devant la cour d’assises de l’Isère, ils sont confrontés à nouveau aux détails les plus insoutenables sur la mort de la fillette, et surtout, au regard de son meurtrier.

Dans le box, Nordahl Lelandais livre des explications qui sont loin de convaincre Colleen.

« J’ai haï tous ses mots, toutes ses excuses sans remords », a-t-elle lâché dans Paris Match.

L’adolescente avait ému -et impressionné - la cour en invectivant directement le suspect, alors qu’elle témoignait à la barre. Elle avait alors lancé, pleine d’assurance, ces mots en direction de l’accusé :  

« Regardez-moi et répondez à ma question : qu’est-ce qui vous empêchait de dire où elle était pendant ces six mois ? Pour nous, c’était de la torture.  Dites-nous si vous l’avez violée ? Et quels ont été ces derniers mots sur cette terre ? »

Dans Paris Match, Colleen est revenue sur ce moment fort et cathartique : « c’est essentiel pour moi de savoir pourquoi il a tué ma sœur. Mais le principal est de lui avoir parlé et posé ces questions. Je ne crois pas en ses fausses excuses, ni en ses différentes versions, et pas en ses larmes ».

L’adolescente a poursuivi : « C’était sidérant, aussi, de l’entendre nous dire : “Vous n’y êtes pour rien.” Ah ! On n’est pas responsables ? Comme il est gentil ! C’était le pompon. On se demande où il va chercher tout ça. Il n’a jamais été convaincant. Aucune empathie, aucune conscience. C’est sans doute pour cela qu’il a pris trente ans. »  

Pour elle, Nordahl Lelandais est un personnage « sans courage », un « déchet ».

Aujourd’hui, près de deux mois après le procès, Colleen tente de se reconstruire, difficilement. « J'ai le contrecoup de tout, maintenant. Je me fais aider », a livré la jeune adolescente au magazine.