« Captifs » : le calvaire des « disparues de Cleveland »

 
 
Auteur de l'article eleonore.bounhiol , publié le 11/03/2022 à 18:03
La maison d'Ariel Castro
Dans notre série « Captifs », retour sur l’affaire qui a ébranlé l’Amérique il y a 9 ans. Le 6 mai 2013, trois jeunes femmes, portées disparues depuis des années, sont retrouvées vivantes dans la maison d’Ariel Castro, à Cleveland (Ohio). Enlevées par leur bourreau alors qu'elles n'étaient que des adolescentes, Gina DeJesus, Michelle Knight et Amanda Berry ont vécu l’enfer pendant plus de dix ans. Séquestrées, battues, violées… Jusqu’au jour où, profitant d’une erreur d’inattention de son tortionnaire, l’une d’elles parvienne à s’échapper. Récit d’une délivrance.

A Cleveland, dans l’Ohio, entre aout 2002 et avril 2004, trois jeunes femmes sont kidnappées, dans le même quartier.

Le 22 août 2002, Michelle Knight, une jeune mère de famille de 21 ans, disparait après avoir été aperçue en compagnie d’un homme plus âgé. Au départ, ses proches qu’elle a voulu « prendre l’air » : elle venait juste de perdre la garde de son fils. Mais les jours passent, et Michelle ne donne toujours aucun signe de vie. Sa famille s’inquiète de plus en plus.

Un peu moins d’un an plus tard, le 21 avril 2003, Amanda Berry, 17 ans, disparait à son tour dans le même quartier, en rentrant de son travail. La jeune-fille est serveuse dans un fast-food. Ses proches se démènent pour la retrouver. Mais rien n’y fait. Deux ans plus tard, la mère d’Amanda meurt de chagrin.

Le 2 avril 2004, Georgina Lynn DeJesus, 14 ans, s’évapore alors qu’elle rentre de l’école à pied. Elle serait montée dans la voiture d’un homme, selon des témoins. Un portrait-robot est alors diffusé. Mais l’enquête n’avance pas.

Pendant des années, les familles des trois jeunes femmes vont vivre dans l’angoisse, dans l’attente, et dans le désarroi, enchaînant les émissions TV pour passer des appels déchirants.

Les enquêteurs, eux, sont persuadés qu’elles ont été enlevées par un seul et même homme, officiant dans le même quartier, et choisissant ses victimes de plus en plus jeunes… Ils envisagent le pire.

Mais les années passent, et aucun suspect n’est jamais identifié.

Dix ans de sévices

Le 6 mai 2013, dans le quartier résidentiel de Tremont, à 5 kilomètres de là, Charles Ramsey est chez lui lorsqu’il entend soudain des cris en provenance de la rue. Lorsqu’il sort dehors pour comprendre ce qu’il se passe, une jeune femme, visiblement éprouvée, accourt vers lui. Elle lui raconte qu’elle s’appelle Amanda Berry, qu’elle a disparu dans la région il y a 10 ans et qu’elle est séquestrée depuis, avec deux autres femmes, dans la maison du voisin, Ariel Castro. Elle vient de profiter d’une porte qu’il aurait laissée déverrouillée pour s’enfuir.

Charles Ramsey est sous le choc. Avec un autre voisin, lui aussi alerté par le raffut, ils se rendent au domicile d’Ariel Castro, qui s’est absenté. Ils y découvrent deux autres jeunes femmes, et une petite fille. Il s’agit de Michelle Knight et de Gina DeJesus. Les disparues de Cleveland sont en vie. Elles viennent de se libérer de 10 longues années de sévices.