Helg Sgarbi, le curieux gigolo qui a fait chanter la femme la plus riche d'Allemagne

 
 
Auteur de l'article camille.dorcy , publié le 06/12/2022 à 16:12
© Koch Joerg/DPA/ABACA
Abacapress
Héritière de BMW et plus riche femme d'Allemagne, Susanne Klatten a su protéger sa fortune de la faillite de la banque Lehman Brothers et de la crise des exportations automobiles... Mais a bien failli tout perdre quand elle est tombée sous le charme d'un escroc. Helg Sgarbi, surnommé le "gigolo suisse", faisait du chantage à ses conquêtes pour leur soutirer des millions d'euros. Récit.

De gigolo à maître chanteur. Outre-Rhin, le nom d'Helg Sgarbi est connu pour être celui d'un véritable Dom Juan qui a passé plusieurs années à courir après des femmes riches et influentes pour leur soutirer des millions d'euros. Ancien gigolo, il a été condamné à six ans de prison en 2009 pour "escroqueries, tentatives d'escroquerie et chantages" devant le tribunal de Munich, en Allemagne. Il risquait jusqu'à dix ans de réclusion criminelle.

Le criminel, qui est passé aux aveux, a évité à ses victimes le déplacement au procès. Au moment de rendre sa décision, le président du tribunal Gilbert Wolf avait jugé "assez clair" que les femmes ayant été prises pour cibles ne souhaitaient pas se déplacer ni prendre la parole face à leur offenseur. 

Et pour cause : l'escroc séduisait des femmes célèbres et fortunées, mentait sur son identité et filmait ses victimes pendant leurs ébats sexuels... Avant de leur demander de l'argent pour diverses raisons, et même de les menacer de divulguer leurs clichés intimes si elles ne cèdent pas. Susanne Klatten, discrète femme d'affaires et figure féminine la plus fortunée d'Allemagne, figure parmi les cibles d'Helg Sgarbi. 

Coup de foudre, vidéos intimes... Le mode opératoire d'Helg Sgarbi

Pour appâter de riches héritières, Helg Sgarbi, qui était un vendeur de poulets dans une enseigne de restauration rapide, se faisait passer pour un émissaire spécial du gouvernement suisse pour les zones de guerre. Un "James Bond" helvétique, en somme. Il faisait mine de parler plusieurs langues, envoyait des lettres d'amour à ses victimes, et étudiait avec attention les désirs et les passions des femmes qu'il convoitait pour mieux les séduire. 

L'escroc rencontre Susanne Klatten, héritière de la famille Quandt en juillet 2007 dans un bar d'hôtel suisse. Mariée et mère de trois enfants, la quarantenaire repousse une première fois ses avances... Avant d'y céder un mois plus tard, quand le Dom Juan débarque sur son lieu de vacances dans le sud de la France.  Le menteur sait user de ses charmes, se montre avenant, bien élevé, passionné et, surtout, aimant : au cours des semaines où ils ont été séparés, Helg Sgarbi n'a eu de cesse de téléphoner à sa cible pour lui dire qu'il était éperdument tombé amoureux d'elle.

Peu de temps après, le couple illégitime se retrouve dans un hôtel de Munich. En plein ébats sexuels, Helg Sgarbi filme son amante sans qu'elle ne s'en rende compte, avant de s'enfuir en prétextant un voyage d'affaires aux Etats-Unis. Trop tard pour la blonde aux yeux bleus, déjà coincée dans l'engrenage...