« J’étais persuadé que c’était elle » : comment Bruno, youtubeur, a aidé à résoudre un cold case depuis chez lui

 
 
Auteur de l'article eleonore.bounhiol , publié le 25/11/2022 à 18:11
Le clavier d'un ordinateur
Istock
Aux Pays-Bas, un cold-case vieux de 30 ans vient de connaître son épilogue… grâce à un Français passionné. Bruno, youtubeur à la tête de la chaîne Infocrimes, s’est intéressé il y a deux ans au mystère de l’« inconnue de Verdun », le cadavre d’une femme, découvert dans la Meuse en 1989, et demeuré jusqu’alors non identifié. Son enquête, contre toute-attente, a traversé les frontières, pour atterrir sur le bureau des enquêteurs néerlandais, qui butaient sur la disparition d’une jeune femme depuis 1989. Il nous raconte.

Bruno (prénom d’emprunt) a le nez plongé dans la rubrique faits divers depuis qu’il sait lire. « Je lis des magazines comme Détective depuis que je suis ado, je regarde des émissions comme Faites entrer l’accusé, je me renseigne beaucoup sur internet », nous confie ce passionné. Son intérêt vire presque à l’obsession, à tel point qu’il y a quelques années, il décide de se mettre à « creuser » certaines affaires.

Au départ, il s’intéresse surtout au parcours du tueur en série Michel Fourniret. « Je répertorie chaque affaire, mais aussi les disparitions inquiétantes, les corps non identifiés, les cold cases, sur une carte », explique Burno.

En 2020, pendant le confinement, il décide de lancer sa chaîne sur Youtube, « Infocrimes »., pour en parler. Quelques semaines plus tard, il commence une nouvelle « enquête »… qui va tout changer.

« Je me suis dit : ça peut coller »

« Sur Fourniret, il y a des milliers d’articles. Et c’est en épluchant l’un d’eux, publié dans le journal belge Le Soir, que j’ai entendu parler de l’inconnue de Verdun. Une jeune femme dont le cadavre a été découvert en 1989 dans la ville, et dont le corps qui n’a jamais été identifié ni réclamé a été exhumé en 2004, afin de savoir si elle avait pu être l’une des victimes de Michel Fourniret » - Bruno

La dépouille anonyme est décrite par l’acte de décès daté du 31 mars 1989 selon ces termes : « L’âge se situe entre 25 et 40 ans, mesurant 1,73 m, de forte corpulence ».
Intrigué, Bruno se met à fouiller. « Je n’ai rien trouvé dans la presse. Alors, j’ai commencé à chercher dans les avis de disparition de l’époque. En France, j’ai vite fait le tour, il n’y avait rien qui correspondait. J’ai donc élargi aux pays frontaliers : Allemagne, Belgique… et Pays-Bas », raconte le youtubeur.

Là, Bruno tombe sur l’avis de disparition d’une certaine Elizabeth Wessels, une Allemande vue pour la dernière fois aux abords de la gare de Verdun, le 21 février 1989. Elle avait 31 ans. « Je me suis dit : ça peut coller », avance le passionné.