L’hôtel abandonné de Saint-Hippolyte, le lieu le plus hanté d’Alsace ?

 
 
Auteur de l'article eleonore.bounhiol , publié le 20/07/2022 à 15:07
Une chambre d'hôtel abandonnée
Istock
Messes noires, fantômes et suicides…En bordure de la N83, sur la commune de Saint-Hippolyte (Haut-Rhin), un ancien hôtel, abandonné depuis des décennies, alimente fantasmes et légendes dans la région. Mais que s’y passe-t-il vraiment ?

A en juger par les récits qu’en font les derniers visiteurs, l’hôtel abandonné de la RN83, près de Saint-Hippolyte, dans le Haut-Rhin, n’aurait rien à envier à l’établissement du film Shining côté frayeurs.

Ce bâtiment sur trois étages, qui fait face à un champ de maïs, est laissé à l’abandon depuis près d’un demi-siècle. Il n’a plus ni fenêtres, ni portes, et tous les objets qui s’y trouvaient ont disparu. Pour autant, il ne serait pas vraiment « inhabité », à en croire la légende. Des fantômes, des vagabonds et même des sorciers y auraient trouvé refuge au fil des années.

L’hôtel, construit dans les années 1940, a remplacé un restaurant, bombardé pendant la guerre. Mais il n’aurait jamais vraiment ouvert ses portes, selon les Dernières Nouvelles d'Alsace. A l’époque, la fille des propriétaires serait décédée d’une longue maladie, et ses parents auraient quitté la région précipitamment.

L’établissement aurait ensuite été racheté par un allemand, mais lui aussi aurait succombé, juste avant son mariage, selon les rumeurs qui circulent alors dans la région. On raconte encore que les propriétaires suivants se seraient donné la mort.

Hôtel abandonné de Saint-Hippolyte : un lieu « maudit » ?

Dans le coin, le bâtiment fait parler de lui depuis des décennies. « Ici, tout le monde l’appelle la maison hantée », résumait un habitant aux DNA.

« Tous les habitants du coin le connaissent. La vieille bâtisse était déjà là, et déjà en ruine quand ils étaient mômes. Au collège, les rumeurs d’ados fusaient : « C’est un clochard qui y vit et si tu approches, il va t’enfermer dans une pièce cachée ! »... « Mais non, les anciens propriétaires se sont suicidés à l’étage et depuis, on y voit des fantômes ! Personne ne peut reprendre l’hôtel car il est maudit »... », note même le Journal de la Saône.

L’hôtel est-il maudit ?

Aujourd’hui, pourtant, l’hôtel est bien une propriété privée. Le propriétaire serait un habitant de Saint-Hippolyte, qui ne souhaiterait pas être dérangé...

En attendant, son bien est l’objet de nombreuses rumeurs dans la région, et de visites très régulières de plusieurs « explorateurs urbains » avides de sensations fortes.