« Mon histoire, c’est celle de tant de personnes » : le récit d’Isabelle, victime d’une tentative de féminicide et rescapée du pire

 
 
Auteur de l'article eleonore.bounhiol , publié le 16/09/2022 à 17:09

Isabelle, rescapée d’un féminicide : « Jusqu’au moment où j’ai été agressée physiquement »

« J’ai compris que je ne pouvais pas mener à bout ce projet de maison que j’avais et qui me tenait particulièrement à cœur. Et puis, il a chassé ma fille de la maison. Là, c’était le faux-pas impardonnable. Pour moi, ça n’est pas être parent que de faire cela », poursuit la professeure.

Elle part en catimini. « Je me suis retrouvée avec cette angoisse, cette question : comment va-t-il réagir ? ».

La peur est justifiée ; dès qu’Isabelle quitte le domicile conjugal, son ex se met à la harceler, de façon particulièrement violente. Il la traque, la menace, poste des contenus humiliants sur internet et lui bloque l’accès à ses comptes numériques… Le quotidien d’Isabelle devient un enfer.  

Pour s’en sortir, la mère de famille tente de faire l’autruche.

Dans un premier temps, toues les menaces qu’il pouvait me faire, je les ai amoindries, minimisées, parce que je mettais cela sur le compte du choc de la rupture, de la colère. C’était une façon de ne pas le voir aussi. Jusqu’au moment où j’ai été agressée physiquement… - Isabelle Bauer, auteure de Laissée pour morte, dans l’enfer des violences conjugales ordinaires

Soutenue par ses proches, Isabelle trouve le courage de porter plainte, non sans appréhension. « Je n’étais pas prête à faire cette démarche, c’était attiser les choses… Je prenais une action directe contre lui, alors que jusque-là je laissais faire », confie Isabelle. Avec le recul, toutefois, l’institutrice estime qu’il s’agissait aussi d’une sorte d' « instinct de survie ».