« Mon histoire, c’est celle de tant de personnes » : le récit d’Isabelle, victime d’une tentative de féminicide et rescapée du pire

 
 
Auteur de l'article eleonore.bounhiol , publié le 16/09/2022 à 17:09

Isabelle, rescapée d’un féminicide : « La peur a pris le pas encore plus »

Devant la police, elle prend toute l’ampleur des faits qu’elle vient rapporter. « Toutes les menaces de mort, les choses qu’il m’avait dites, ont pris une mesure et une signification différente lorsque je les ai dites à la police, et à partir de là, la peur emmagasinée par l’agression a pris le pas encore plus », explique la mère de famille.

Pour autant, Isabelle refuse de croire que cet homme est capable d’aller jusqu’au meurtre. « Si on s’attendait à une fin aussi terrible, on deviendrait tétanisé, on ne bougerait plus », analyse-t-elle.

Après son dépôt de plainte, une procédure judiciaire est engagée. « C’est une étape très difficile à vivre », raconte encore Isabelle. « On se retrouve confronté face à cet homme dans le bureau de la juge, et c’est sa parole contre la vôtre. C’est très violent, un moment d’émotion intense, de panique totale. Je comprends que bon nombre de femmes ne veuillent pas passer par ces étapes-là, ces épreuves. ».

Son ex-conjoint est soumis à une mesure d’éloignement : il n’a pas le droit de s’approcher d’Isabelle. On propose également à la mère de famille un téléphone «« grave-danger ». Elle ne recevra jamais. Ou, du moins, pas à temps.

La veille du drame, elle aperçoit son ex roder autour de son logement. Il passe ensuite la nuit, tapi dans la cave de son immeuble, avant de commettre son acte terrible le lendemain matin, alors qu’Isabelle se rendait au travail.