Ronnie et Reggie Kray, les jumeaux maléfiques qui terrifiaient Londres dans les années 60

 
 
Auteur de l'article camille.dorcy , publié le 12/07/2022 à 12:07
Londres, 1959
Istock
Dans le Londres des années 1960, les frères Kray font régner leur loi. Entre braquages, rackets de commerçants et assassinats, Ronnie et Reggie sont des gangsters bien connus des services de police. Retour sur le parcours qui a fait d'eux les criminels les plus connus d'Angleterre.

Un binôme historique du crime organisé de l'East End de Londres. Ronald et Reginald Kray, nés le 24 octobre 1933 à Hoxton, sont des gangsters qui ont terrifié l'Angleterre dans les années 1950 et 1960. Surnommés "Ronnie & Reggie", "les frères Kray" ou encore "les jumeaux Kray", les deux truands, d'abord liés par le sang, partageaient une passion commune : la boxe.

Sportifs professionnels dans la catégorie des poids légers, Ronald et Reginald marchent dans les pas de leur grand-père, Jimmy "Cannonball" Lee, lui aussi boxeur amateur dans sa jeunesse. Seulement voilà : ce rêve ne dure qu'un temps, car les jumeaux Kray finissent par aspirer à une autre vie : celles de véritables voyous craints de tous. 

Envoyés en maison de correction à l'âge de 17 ans, les deux frères font de nouveau parler d'eux deux ans plus tard, lors de leur service militaire, quand Ronald défigure un caporal. En quelques années seulement, le casier judiciaire des Kray s'épaissit, et les deux truands se font connaître des services de police. A la fin des années 1950, le duo s'offre un club de billard besogneux, devenu le repère de leurs crimes.

Braquages, agressions en série et rackets de commerçants, les débuts des frères Kray dans l'empire du crime

Rackets de commerçants, braquages, les méfaits des jumeaux leur permettent d'acheter plusieurs boîtes de nuit et restaurants, devenant de vrais caïds aux yeux des Londoniens, et chefs du gang nommé "La Firme", ou "The Firm" en anglais. Les clubs du duo maléfique étaient fréquentés par de grandes personnalités politiques et autres célébrités, à l'image de Frank Sinatra, George Raft ou encore Judy Garland. 

Criminels notoires, Ronald et Reginald Kray étaient considérés comme intouchables. Le 9 mars 1966, Ronnie tuait George Cornell, membre d'un gang rival, d'une balle dans la tête au beau milieu d'un pub plein à craquer. Seulement voilà : personne ne témoigne contre les jumeaux par peur de représailles. Jusqu'au jour où...