Affaire Ary Abittan : nouveaux détails sur les accusations de viol

 
 
Auteur de l'article La rédaction , publié le 03/11/2021 à 16:11
Le comédien et humoriste Ary Abittan
AFP
Le comédien et humoriste est accusé de viol par une jeune femme avec laquelle il entretiendrait une relation. De nouvelles informations ont été dévoilées sur le plateau de TPMP concernant la nuit du 30 au 31 octobre.

Que s’est-il passé dans la soirée du 30 au 31 octobre ? C’est pour le comprendre que les enquêteurs ont placé en garde à vue le comédien et humoriste Ary Abittan à la première heure dimanche dernier. L’information a été révélée par le magazine Voici, puis confirmée par plusieurs médias dont Le Parisien. Il a été mis en examen pour viol après la plainte d’une jeune femme avec laquelle il entretiendrait une relation depuis plusieurs mois.

Affaire Ary Abittan : ce qui aurait été trouvé lors de la perquisition

Comme l’explique Le Point, les faits se seraient déroulés dans la soirée du samedi 30 octobre au sein de son appartement du 8e arrondissement de la capitale. La jeune femme accuse Ary Abittan de lui avoir imposé des pratiques sexuelles auxquelles elle n’aurait pas consenti, ce qu’il conteste, selon l’hebdomadaire. Invitée sur le plateau de TPMP mardi 2 novembre, la rédactrice en chef de Public, Myriam Palomba, a donné de nouveaux détails sur les faits.

Selon ce qu’elle a expliqué face à Cyril Hanouna, la victime présumée « aurait toujours refusé » les propositions de relations sexuelles non conventionnelles faites par l’acteur. « Selon les dires de la victime, qui a été entendue par la police, elle aurait eu un rapport sexuel non-conventionnel qui aurait été assez brutal et pour lequel elle avait dit ‘non’ », ajoute la journaliste.

Selon les informations de plusieurs médias, l’acteur aurait expliqué avoir pris une douche avec la jeune femme avant qu’elle quitte son appartement. Ca ne serait pas le cas, selon ce qu’aurait expliqué la plaignante. « Lors de la perquisition de la police au domicile d’Ary Abittan, des draps ensanglantés ont été retrouvés. C’est ce qui aurait provoqué sa garde à vue de 48 heures », ajoute Myriam Palomba sur le plateau de TPMP. L’acteur nie catégoriquement les faits.