En Belgique, les « locataires de l’horreur » sèment la terreur dans tous les appartements où il passent

 
 
Auteur de l'article eleonore.bounhiol , publié le 25/03/2022 à 18:03
Un appartement ravagé
Adobe Stock
Bart, 47 ans, et Nancy K, 44 ans, sont tristement connus comme « les pires locataires » du plat pays. Depuis plusieurs mois, ce couple de Belges sème le chaos dans tous les logements qu’ils occupent. Leur mode opératoire est bien ficelé. Et leurs dégâts coûtent très cher aux propriétaires. Mais aujourd’hui, nul ne sait où ils sont passés. Pour leurs victimes, ils sont probablement à la recherche d’une nouvelle maison à détruire…

Le 8 mars 2022, à Ostende, en Belgique, Nancy Easton récupère les clés de son appartement, qu’elle vient de louer pendant trois mois à un couple de quadragénaires. Mais en poussant la porte de son logement, elle découvre un véritable carnage.

Les pièces sont retournées, l’odeur est insoutenable. Les meubles sont détruits, la saleté omniprésente. Les matelas sont éventrés, il y a des excréments partout et les sanitaires ne fonctionnent plus… C’est le chaos total.

Deux tableaux d’une valeur de 12 000 euros ont également disparu. « On les a vus sur un site de vente aux enchères néerlandais », explique Nancy au média belge 7sur7 qui a recueilli son témoignage horrifié.

La mère de famille de 58 ans va passer plusieurs jours à nettoyer et à remettre en état son appartement qui était si coquet.

Et les locataires responsables du saccage n’en seraient pas à leur coup d’essai. En réalité, ils sèmeraient la terreur dans tous les logements où ils passent depuis des années.

Vandales en série

Bart, 47 ans, et sa compagne Nancy, 44 ans, ont été expulsés à 8 reprises depuis 2009 pour avoir détruit des locations. Les vandales opèrent, à chaque fois, de la même manière. Ils se présentent d’abord comme un couple très aisé, arrivant au volant d’une voiture de sport (louée), étalant des fiches de paye à plusieurs zéros (falsifiées) pour gagner la confiance de leur bailleur.

Ronald, 42, s’est lui aussi fait avoir, il y a quelques mois. Il a loué son appartement d’Ostende au couple pendant 9 mois. 9 pendant lesquels ils ne verseront pas un centime de loyer. « Ils ont vraiment tout détruit », témoigne Ronald à 7sur7. Le passage des « locataires de l’horreur » a coûté 30 000 euros au quadragénaire.

Au départ, Nancy aussi été convaincue d’avoir affaire à des gens sérieux. Mais au fil des semaines, elle découvre que 9 personnes vivent dans son appartement, qui est devenu un véritable squat. Elle se renseigne sur internet, et découvre la terrible réputation que traînent ses locataires.

« Après avoir entendu ce qu’ils avaient fait dans le passé, je voulais qu’ils partent d’ici le plus vite possible. Je leur ai remboursé deux mois de loyer en échange, mais il était déjà trop tard. Le mal était déjà fait. », confie la mère de famille à 7sur7.

Pour elle, c’est sûr : Nancy et Bart sont désormais à la recherche d’une nouvelle maison à détruire. A ce stade, on ignore si une enquête a été ouverte. Au fil des années, le couple de vandales aurait fait au total 8 victimes dans le nord de la Belgique.