Martin Dumollard : zoom sur le premier tueur en série français

 
 
Auteur de l'article La rédaction , publié le 23/06/2021 à 14:06
CC Benoît Prieur - Visage de Martin Dumollard reconstitué à partir de sa peau et de son cuir chevelu
©Wikimédia Commons
Au 19e siècle, il a fait régner la terreur près de Lyon durant plusieurs années. Officiellement, Martin Dumollard est le premier tueur en série français.

Il est le premier tueur en série officiellement répertorié de l’histoire de France. Martin Dumollard est connu pour avoir fait les gros titres sous le règne de Napoléon III. A l’époque, il n’y avait pas encore de fichiers criminels, de relevés d’ADN ou de géolocalisation. Pour autant, un juge d’instruction particulièrement téméraire est parvenu à résoudre cette affaire hors du commun. 

Au XIXe siècle, Martin Dumollard vit à Dagneux, dans la banlieue lyonnaise. Après une enfance chaotique, le jeune homme tombe dans la délinquance. Son modus operandi : aborder de jeunes filles en se faisant passer pour l’employé d’un maître à la recherche de domestiques prêtes à venir travailler dans l’Ain. Un travail plutôt bien rémunéré pour de nombreuses femmes vivant dans la précarité. 

Lorsque ces jeunes femmes acceptaient de le suivre, Martin Dumollard leur laissait le temps de réunir quelques affaires puis ils prenaient le train ensemble avant de se perdre dans les bois, où l’homme les agressait, voire les assassinait. Son but ? Dépouiller ses victimes de leurs vêtements afin que sa femme puisse les rafistoler et les revendre. Il les frappait d’ailleurs toujours à la tête, afin de ne pas abîmer leurs habits.

Martin Dumollard : comment il a été arrêté

Un jour, une jeune femme est toutefois parvenue à lui échapper et a décrit son agresseur aux enquêteurs. Le couple est finalement arrêté. Martin Dumollard est condamné, en 1862, pour 12 agressions dont trois assassinats. Pourtant, il est probable que ce chiffre soit largement sous-estimé au regard des 648 vêtements et objets qui ont été saisis à son domicile après son arrestation.

Crédit photo : ©Wikimédia Commons