Rituels sataniques dans les sous-sols de la Défense : que sait-on de cette rumeur ?

 
 
Auteur de l'article eleonore.bounhiol , publié le 09/08/2022 à 15:08
Le quartier de la Défense (Hauts-de-Seine)
Istock
Depuis plusieurs années, il se murmure que les souterrains du quartier d’affaires parisien seraient le théâtre de curieux sacrifices humains, organisés par de pseudos confréries pédo-sataniques. Mais qu’en est-il vraiment ?

En 2020, la youtubeuse Liv, qui se spécialise dans le décryptage d’affaires paranormales, publie une vidéo qui va faire grand bruit. Elle s’intitule : « Rituels sataniques dans les sous-sols de la Défense ».

« Des hommes d’affaires et des hommes influents se serviraient des sous-sols de la Défense pour pratiquer des rituels sataniques, dont des sacrifices d’enfants », détaille la jeune femme face caméra. Ils auraient conclu un pacte avec le diable pour accéder au succès et à la prospérité.

Mais d’où vient donc ce postulat glaçant ? Des internautes, essentiellement. Certains sont en effet persuadés que sous la dalle que foulent des milliers de personnes tous les jours, au cœur du plus grand quartier d’affaire d’Europe, se cachent bien des horreurs.

Le lieu serait stratégique pour les adeptes de l’occulte, car, La Défense, l’Arc de Triomphe et l’obélisque de la Concorde, alignés par l’urbanisme parisien, formeraient une « ligne maçonnique », au champ magnétique sans pareil.

« Ils ont égorgé quelqu’un et l’ont jeté dans les égouts »

Dans une autre vidéo, relayée par Liv et filmée par un explorateur urbain dans les entrailles du quartier, on peut voir d’étranges inscriptions sur les murs sombres des souterrains. « Des dessins énormes, des noms, des étoiles… et une porte en métal éclatée contre un des murs », décrit le jeune homme qui a filmé la scène dans un message audio. Il affirme par ailleurs avoir aperçu des traces de sang « partout ».

A côté d’une bouche d’égout, raconte-t-il encore, il aurait même retrouvé un linge souillé, près d’une « flaque de sang énorme ».  « Clairement, ils ont égorgé quelqu’un qu’ils ont jeté dans les égouts », spécule l’amateur, avant d'ajouter que le sang était frais.

L’histoire, à l’époque, fait le tour d’internet. L’auteur de la vidéo est alors contacté par un autre homme, originaire de Lyon, qui l’enjoint à supprimer le contenu : « il m’a envoyé le lien d’un forum satanique, où il y avait mon Twitter. Il m’a dit qu’il y a eu sur place des sacrifices d’enfants. » Effrayé, l’internaute avait alors supprimé sa vidéo.

Mais peut-on vraiment croire ces élucubrations ?

Pour Adrien Teurlais, fondateur du blog La Défense 92, il ne s’agit que de balivernes. Lui-même est allé sur place, et confie au Parisien : « La lumière des lieux est recouverte de peinture rouge et il y a bien des graffitis, des tags et des tas d’inscriptions sur les murs. Mais même si je ne suis pas spécialiste, la plupart ne veulent rien dire du tout et ne constitue pas une preuve ».

En revanche, les sous-sols de la Défense auraient accueilli quelques rave-parties clandestines, notamment à l’époque du confinement…

Lire aussi :

Les 9 pires sectes françaises

La bête du Gévaudan : la théorie du coup monté

Francs-maçons tueurs : quelle est cette étrange “confrérie” dans le viseur des enquêteurs ?