Tombe des Dupont de Ligonnès : son emplacement dévoilé

 
 
Auteur de l'article La rédaction , publié le 10/11/2021 à 15:11
Des photos, des fleurs et des messages laissés devant la porte des Dupont de Ligonnès à Nantes
AFP
Agnès Dupont de Ligonnès et ses quatre enfants reposent à des centaines de kilomètres de Nantes. Alors qu'une discrétion nécessaire entourait la sépulture, une plaque vient d'y être apposée et des photos dévoilées.

Une tombe qui n’est plus anonyme. Agnès Dupont de Ligonnès et ses quatre enfants, Arthur, Thomas, Anne et Benoît, ont été tués en avril 2011 dans leur sommeil, puis enterrés sous la terrasse de leur maison de Nantes (Loire-Atlantique). Le père, Xavier Dupont de Ligonnès, fait figure de principal suspect et sa fuite peu de temps après le drame n’a fait que renforcer les soupçons des enquêteurs. Aucun signe de vie n’a été décelé depuis plus de dix ans et les théories les plus simples, comme les plus folles, s’accumulent autour de ce fait divers toujours inexpliqué.

Une sépulture au cimetière de Noyers-sur-Serein

Le quinquagénaire – qui vient d'avoir 60 ans – s’est-il suicidé après ce qui semblait être un dernier voyage sur les lieux de son passé ? A-t-il trouvé de l’aide auprès de complices, qui l’ont aidé à se cacher quelque part ? A-t-il refait sa vie à l’étranger, très loin de Nantes ? Pour cette dernière piste, les Etats-Unis ont été évoqués et notamment les villes de New York ou de Chicago, où le fugitif pourrait passer facilement inaperçu. Pour les proches des victimes, le temps sans réponse se fait long, ce qui rend encore plus difficile un deuil déjà très lourd à porter. Si la mère, l’une des sœurs et le beau-frère de Xavier Dupont de Ligonnès ont accepté à plusieurs reprises de se confier dans la presse, ce n’est pas le cas de la famille d’Agnès Dupont de Ligonnès, née Hodanger.

Comme l’explique La Montagne, son frère Guillaume Hodanger a déposé une plaque sur la tombe de sa sœur et de ses quatre enfants, dans la ville de Noyers-sur-Serein (Yonne). Depuis dix ans, aucune inscription ne permettait de savoir à qui appartenait cette sépulture, qui a désormais cinq noms. Si ce lieu a été choisi, c’est parce qu’Agnès Hodanger et ses quatre enfants avaient l’habitude d’y passer leurs vacances, précise le quotidien local. Sur sa page Facebook, plusieurs photos à l’appui, le frère d’Agnès Dupont de Ligonnès a posté un message : « Après plus de 10 ans de tranquillité, une plaque vient d’être posée sur la tombe familiale où maintenant reposent quatre générations ». Cette discrétion était voulue afin de repousser les curieux, qui auraient pu vouloir s’y recueillir ou s’y rendre avec des sentiments bien moins nobles.

Après plus de 10 ans de tranquillité, une plaque vient d’être posée sur la tombe familiale où maintenant reposent quatre...

Publiée par Guillaume M.Hodanger sur Jeudi 4 novembre 2021