Une pierre japonaise ancestrale qui renfermait un « démon » s’est ouverte

 
 
Auteur de l'article eleonore.bounhiol , publié le 10/03/2022 à 14:03
La pierre "Sessho-seki" à Nasu (Japon)
Istock
Le Sessho-seki, une pierre très célèbre au Japon, était habitée, selon la légende, par un esprit démoniaque depuis près de 1000 ans. Catastrophe au pays du soleil-levant : elle vient de se briser en deux. Certains imaginent déjà le pire.

On l’appelle la « killing stone », c’est-à-dire « la pierre tueuse ». Elle se trouve au Japon, dans le village de Nasu, sur l’île de Honshu, au cœur d’une région volcanique. Selon la légende, elle renfermerait un esprit diabolique qui s’y serait logé il y a près de 1000 ans. Elle dégagerait depuis des gaz toxiques, possiblement mortels, et quiconque s’aventurerait à la toucher succomberait sur le coup. Depuis 1957, l’endroit est considéré « site historique local » par les autorités japonaises, et surveillé de près.

Car la pierre volcanique serait ni plus ni moins que la transformation du corps de Tamamo-no-Mae, une figure mythologique nippone très connue… et très maléfique.

Un renard à neuf queues

Au XIIème siècle, Tamamo-no-Mae, une jeune femme d’une grande beauté, était la favorite du père de l’Empereur Konoe.

Un jour, l’Empereur et son père tombent gravement malade, sans explication. L’exorciste de la cour mène l'enquête, et découvre avec stupeur que ces étranges maux sont le fait de la courtisane… qui est en fait un renard à neuf queues. Le monstre avait tué la véritable courtisane et utilisait depuis son apparence afin d’asseoir son plan funeste et ainsi prendre possession du trône.

Et ça n’était apparemment pas un débutant : il aurait notamment, à travers sa carrière s’étendant sur plusieurs millénaires, déclenché une guerre en Inde et provoqué la décapitation de mille rois.

Tamamo-no-Mae, rattrapée de justesse, est tué par les hommes de l’Empereur. Mais son esprit serait resté pris au piège d’une pierre, qui serait, depuis, hantée.

https://twitter.com/Lily0727K/status/1499998963193499652

C’est un prêtre bouddhiste qui en fera, bien malgré lui, la découverte. Alors qu’il s’était arrêté près du caillou pour se reposer après une longue marche, l’esprit de Tamamo lui apparut et se mit à le menacer. Il parvient toutefois à calmer le démon, qui l’épargna et jura de rester piégé dans sa pierre pour toujours.    

Mais depuis, la légende est restée bien ancrée dans le folklore japonais, et elle a même inspiré plusieurs mangas et jeux vidéo.

Le 5 mars 2022, un évènement fait les gros titres : la pierre s’est soudainement fendue en deux, probablement sous l’effet de l’érosion. L’esprit se serait-il enfui, lassé de toutes ces années à l’ombre ?

Certains y croient. D’autres pensent que le démon tiendra sa promesse et ne s’échappera pas. Enfin, les plus rationnels invoquent un simple phénomène naturel, sur un roc tout aussi organique qui n’aurait finalement rien de mystique.

Des locaux militent désormais pour que la pierre, véritable monument local, soit restaurée dans son état d’origine.