Les « cold cases » les plus mystérieux de France

 
 
Auteur de l'article eleonore.bounhiol , publié le 04/03/2022 à 17:03

1 / 10

Une route Istock

Le calvaire de Sabine Guyot

Le 2 mai 2005, un couple d’automobilistes découvre, sur le bas-côté de la départementale près d’Arras, le corps carbonisé d’une jeune femme. Il faudra 6 semaines aux experts pour identifier la dépouille tant elle est endommagée : il s’agit de Sabine Guyot, une jeune femme sans histoires de 21 ans.

Pendant des années, les fausses pistes s’enchaînent dans cette affaire, et l’enquête s’enlise.  En 2016, la justice ordonne un premier non-lieu. Mais peu de temps après, de nouveaux témoignages relancent l’affaire. Le dossier est rouvert, et les gendarmes espèrent désormais que des analyses plus modernes permettront aux scellés de parler.

En mai 2021, le corps de la jeune-femme a été exhumé, 16 ans après son meurtre, pour qu’une autopsie soit à nouveau pratiquée. En attendant, le mystère demeure entier.