Meurtre au camping : 6 crimes qui ont eu lieu sous la tente

 
 
Auteur de l'article eleonore.bounhiol , publié le 02/08/2022 à 17:08
image
Un camping-car
Adobe Stock
Lancer le diaporama
Pour profiter de vacances bien méritées, le camping est une destination presque indétrônable dans le cœur des Français. Et si l’on associe traditionnellement ce lieu à la plage, à la détente et à l’apéro, il n’en demeure pas moins épargné par les penchants les plus sombres de l’être humain. Argent, jalousies et folie meurtrière : découvrez 6 histories sanglantes qui ont troublé la quiétude de ces endroits plébiscités par les vacanciers.

Le camping est une passion française. En 2021, selon la Fédération des Campeurs, Caravaniers et Camping-caristes, l’Hexagone ne comptait pas moins de 7 592 campings aménagés sur son territoire.

Chaque année, et plus particulièrement en été, des millions de français se ruent dans ces villages où l’ambiance est souvent au rendez-vous et l’hébergement, généralement bon marché.

Le « camping à la Française » est si populaire qu’il a même été à l’origine d’un film devenu culte, au nom évocateur : Camping (2006), et d’une série à succès, Camping Paradis, diffusée depuis la même année sur la chaîne TF1.

Campings : des accidents tous les étés

Caravane, camping-car, mobil-home ou simple tente… A chacun ses habitudes et sa méthode de prédilection pour s’installer et profiter des infrastructures de son camping préféré.

Mais ces petits coins de paradis ne sont pas épargnés par les drames. Chaque année, dans les campings de l’Hexagone, on déplore de nombreux accidents, dont certains sont particulièrement tragiques.

Lundi 1er août 2022, dans un camping de Port-Barcarès (Pyrénées-Orientales), un spectacle a bien mal tourné. Au cours d’une « danse du feu » polynésienne, interprétée par des artistes professionnels, la scène de l’établissement et ses coulisses se sont enflammés. L’incident a provoqué l’évacuation des 500 vacanciers présents sur place, en pleine haute saison. Au final, le feu a été maitrisé. Mais quatre personnes ont été gravement blessées.

Plus dramatique encore, dimanche 31 juillet, un enfant de 9 ans est mort noyé dans une piscine d’un camping de Quend, dans la Somme.

Parfois encore, ce ne sont pas même des accidents qui viennent perturber les vacances des amateurs de camping, mais des crimes. Dans notre diaporama, découvrez 6 histoires glaçantes qui ont eu lieu à quelques mètres des tentes, caravanes et autres mobil-homes…

1 / 6

Une caravane Adobe Stock

Meurtre au sabre

D’ordinaire, le camping de Bourbach-le-Haut, (Haut-Rhin) est plutôt connu pour sa tranquillité. Mais le soir du 28 octobre 2016, un couple de camping-caristes vont vivre un véritable cauchemar sur place.

Alors qu’ils profitent de leur soirée aux abords de leur caravane, ils sont violemment pris à partie par deux jeunes hommes, armés, l’un d’un pistolet et l’autre, d’un sabre. Le mari, Roland, tente de les contrer : il reçoit un coup de sabre à l’abdomen, et s’effondre avant de succomber quelques minutes plus tard. Sa femme est prise au piège et les agresseurs lui extorquent 110 euros. Ils finissent par s’enfuir, et la retraitée court en direction de l’auberge voisine. 

Les deux malfrats ne tardent pas à être interpellés : ce sont deux frères, âgés de 24 et 26 ans. Ils avaient fomenté le braquage pour éponger une dette de 300 euros que l’un d’eux devait à sa compagne.

En 2020, ils ont tous deux été condamnés à 22 ans de réclusion criminelle pour le meurtre de Roland. 

2 / 6

Des mobil-homes Adobe Stock

Le camping de l'horreur

Le 26 juin 2008, Jérémy Lepiller, 17 ans, rejoint des camarades dans un mobil-home du camping Le Pressoir, à Petit-Palais-et-Cornemps, en Gironde. C’est un chauffeur-livreur parisien de 22 ans qui loue le petit terrain.

L’ambiance est festive, l’alcool coule à flots. Jusqu’au moment où Jérémy aurait lancé un « regard » à une jeune femme présente sur les lieux. Ses  « amis » s’en offusquent, et le soumettent à d’horribles « tests » . Ils font boire à l’adolescent un mélange de whiskey et d’urine, le shampooingnent avec du liquide vaisselle…

Il se rebiffe. Ses camarades répliquent, et s’acharnent sur lui pendant que l’un d’eux filme la scène. Jérémy meurt sous leurs coups. La terrible bande décide ensuite d’abandonner son corps dans un fossé, à une quinzaine de kilomètres du camping.

En 2011, six des bourreaux de Jérémy seront condamnés au terme d’un procès éprouvant pour la famille du jeune-homme. Le principal accusé, Pierre, 16 ans à l’époque des faits, écope de 20 ans de réclusion criminelle.

3 / 6

Un couple sur la plage de Royan Adobe Stock

Le propriétaire massacré

A Royan, c’est la stupeur lorsque l’on découvre, au matin du 20 février 2013, le corps sans vie de Michel Reutin, 61 ans, dans le camping dont il propriétaire.

Il a les mains et les pieds liés, et une large plaie au niveau du crâne. Son corps est couvert de lésions : les agresseurs se sont acharnés sur le pauvre homme. Sur place, le coffre-fort est éventré et les bijoux, disparus.

L’enquête identifie très vite un premier suspect grâce aux traces ADN relevées au camping : il s’agit d’un jeune Roumain de 29 ans, déjà connu de la police pour des affaires de vol. Interpellé, il reconnait les faits, et nomme trois complices, présents avec lui ce soir-là.

En 2017, les deux principaux accusés sont condamnés à 20 ans de réclusion criminelle ; leurs complices, à 4 et 6 ans de prison.

4 / 6

Des camping-cars Adobe Stock

Poignardé par son ami

Fin décembre 2021, quatre jeunes amis de l’Arizona décident de s’octroyer un week-end entre copains dans un camping de Juniper Flats.

Mais la soirée vire au cauchemar lorsque Christopher, 17 ans, sort un couteau de sa poche et entreprend de s’automutiler.

Sous le choc, ses amis font tout pour l’en empêcher. Le jeune-homme est alors pris d’un terrible accès de rage, et s’en prend violemment à ses camarades. Les coups de couteau pleuvent.

Quinn, 18 ans, succombera. Les deux autres amis, âgés de 16 ans, seront blessés mais sauvés par l’arrivée des forces de l’ordre. En voyant la police, Christopher aurait aussi tenté de les affronter, avant d’être rapidement maitrisé. Il a été mis en examen pour homicide volontaire, voies de fait, résistance à une arrestation et agressions sur un officier de police