Pédophilie, tentatives d'assassinats… Les faits divers glaçants qui ont émaillé la vie d’Elizabeth II

 
 
Auteur de l'article eleonore.bounhiol , publié le 12/09/2022 à 15:09
La reine Elisabeth II s’est éteinte jeudi 8 septembre, à l’âge de 96 ans, après plus de 70 ans de règne. 70 ans pendant lesquels cette figure monarchique a marqué les esprits, et le siècle, devenant le symbole d’une ère. 70 émaillés, aussi, la souveraine par nombreux drames ; dans sa vie privée ou publique, Elizabeth a aussi plusieurs fois échappé au pire.

Elisabeth, le premier monarque du Royaume-Uni à atteindre 70 ans de règne, n’était pourtant pas destinée à monter sur le trône.  Il aura fallu que son oncle, le roi Edouard VIII, abdique en 1936 pour que son père, devenu George VI, accède contre toute attente à la couronne.

En 1952, lorsque ce dernier meurt, Elisabeth n’a que 25 ans et elle vient d’hériter, de facto, du titre de souverain du pays et des lourds devoirs qui vont avec.

Mais la jeune reine va rapidement gagner l’approbation, et mieux, l’affection de ses sujets. Elle devient même une icône dans la culture populaire à travers le monde entier.

Le jeudi 8 septembre 2022, ce symbole s’est éteint, à l’âge de 96 ans, quelques semaines après avoir fêté le jubilé de ses 70 ans de règne.  

Deux jours plus tard, son fils aîné, Charles Mountbatten, est proclamé roi. A lui incombe désormais la difficile tache de marcher dans les pas d’une souveraine aimée de tous, et acclamée par la scène internationale.

« Elle a fait des sacrifices pour ce devoir »

« Je suis profondément conscient de cet héritage et des devoirs et responsabilités de souveraineté qui me sont maintenant transmis. En acceptant ces responsabilités, je ferai de mon mieux », a déclaré le nouveau souverain lors d’un premier discours vendredi 9 septembre.

Il a ensuite rappelé que sa mère avait «  vécu une vie bien remplie », mais jamais oublier son engagement pour la nation britannique. « Elle a fait des sacrifices pour ce devoir, elle était dédiée et dévouée en tant que souveraine ».

Une vie de sacrifices, et aussi, de grands risques… Car la souveraine a échappé à plusieurs tentatives d’assassinats, tout comme sa réputation a survécu, parfois non sans mal, à de nombreux scandales

Dans notre diaporama, découvrez les faits divers les plus marquants qui ont émaillé la vie de la reine.

Lire aussi : 

1 / 8

La reine Elisabeth II Istock

Son ancien chauffeur accusé de pédophilie

Il a été surnommé le « pervers de Buckingham » par la presse tabloïd. En 2018, Alwyn Stockdale, 81 ans, chauffeur de la reine Elisabeth II entre 1972 et 1992, est accusé d’avoir abusé de deux jeunes garçons.

Les abus auraient notamment été perpétrés dans ses quartiers des Maisons royales, où sont logés les employés de la Couronne.

L’homme est toutefois mort quelques jours avant la tenue de son procès.

2 / 8

Elisabeth II en 1970

Une première tentative d’assassinat en 1970

Le 29 avril 1970, la reine Elisabeth et le prince Philip échappent une première fois à la mort lors d’un voyage officiel en Australie. Alors qu’ils sont dans le train, direction Sydney, le conducteur s’aperçoit au dernier moment qu’une buche a été placée sur les rails, de manière à le faire dérailler. L’accident est évité de justesse.

Pour les autorités, il s’agit bien d’une tentative d’assassinat du couple royal. Mais personne ne sera jamais appréhendé.

3 / 8

Les obsèques de Lady Di

La mort de Diana

C’est le drame le plus marquant du règne d’Elisabeth II. Dans la nuit du 30 au 31 août 1997, la « princesse des cœurs » Lady Di, Diana Spencer, ancienne épouse du prince Charles, meurt dans un accident de voiture sous le pont de l’Alma, à Paris. Succombent, également, à ses côtés, son compagnon Dodi Al-Fayed, et le chauffeur, Henri Paul.

La tragédie émeut le monde entier. Diana avait 36 ans.

A l’époque, la réaction de la Couronne est vivement critiquée : on reproche à l’ancienne belle famille de Diana son manque d’empathie, et de cérémonial. La reine finira par accepter d’enregistrer une allocution télévisée en hommage à la « princesse du peuple ».

4 / 8

La  reine lors de la parade Trooping the Coulour en 1981

La parade de tous les dangers

Le 13 juin 1981, lors de la parade militaire Trooping the Coulour, à l’occasion de laquelle la reine ouvre traditionnellement le défilé à cheval (du moins, le faisait-t-elle jusqu’en 1986), Elisabeth II a échappé à nouveau au pire.

Marcus Sarjeant, un adolescent de 17 ans, a tiré sur la souveraine six balles à blanc. Elisabeth II est toutefois parvenue à maitriser sa monture, et n’a pas été blessée. Le jeune homme a été condamné à 5 ans de prison.